Hors Europe, Vos stades

Mercedes Benz Stadium d’Atlanta, « je n’ai jamais vu de stade comparable en Europe »

Lors d’un « Stadium Tour » aux Etats-Unis, Benjamin, 34 ans, a découvert le Mercedes Benz Stadium. S’il a choisi de nous parler de ce stade parmi ceux qu’il a pu visiter, c’est que l’enceinte d’Atlanta marque les esprits.

A quelques heures du coup d’envoi entre Atlanta United et San José Earthquakes, plusieurs fans partagent grillades et boissons. Exit les baraques à frites et autres buvettes, aux Etats-Unis la coutume c’est la Tailgate party. « Les Américains se retrouvent autour de leurs voitures et échangent des burgers contre une bière. Le stade est très proche du centre-ville, très bien desservi par les transports, on peut venir à pied facilement via des routes fermées et des accès piétons facilités, raconte Benjamin. Les parkings aux abords du stade sont envahis de supporters plusieurs heures avant le coup d’envoi. »

Tout proche du Mercedes Benz Stadium, les supporters peuvent apprécier la structure singulière de l’enceinte. « C’est un stade magnifique, son architecture si particulière en fait un bijou technologique, décrit Benjamin, habitué jusque là aux stades français et européens. Honnêtement, je n’ai jamais eu la chance de voir un stade comparable en Europe ! » Capable d’accueillir jusqu’à 83 000 places dans sa configuration Football Américain, le stade en impose. « Ce jour-là le toit (amovible) était fermé car il faisait très chaud. Le stade était donc climatisé. Notre guide du jour reprend : « Les toits amovibles restent encore rares en Europe ».

Inauguré le 26 août 2017, le Mercedes Benz Stadium s’inscrit parmi les stades de l’ère moderne. Autrement dit, un outil complet alloué à plusieurs activités. « Le club de ‘soccer’ cohabite avec les Falcons d’Altanta, du foot américain, explique Benjamin. Mais le propriétaire détient les deux équipes. Elles arborent donc les mêmes couleurs : rouge et noir. Le stade peut alors revêtir les couleurs des deux clubs pour chaque match sans aucun problème ! » Une chance que n’ont pas tous les clubs se partageant un stade. L’enceinte se veut également verte avec des panneaux solaires et des ères arborées autour.

(Re)Lire : « Au stades des Alpes on a une des vues les plus impressionnantes de France »

« Très étonné du nombre de spectateurs »

Dans un pays où le « soccer » semble encore un sport en phase de séduction, il faut se rendre sur place pour comprendre qu’il y a un réel engouement. « Déjà, il est important de noter qu’Atlanta est l’un des plus gros clubs de MLS« , recadre Benjamin, soucieux des chiffres de part son métier. Le directeur commercial a débuté son USA Stadium Tour pour s’inspirer du modèle américain dans le sport. Il détaille : « Atlanta United était la 10ème meilleure affluence de stade de foot au monde de 2013 à 2018 avec 51000 spectateurs de moyenne par match, devant des Manchester City, Ajax, Celtic, PSG, OM ou Milan AC. »

Le classement des affluences moyennes dans le monde entre 2013 et 2018, effectué par Football-observatory

Tout naturellement la surprise est de taille en arrivant dans le Mercedes Benz Stadium : « L’ambiance était énorme, survoltée. J’ai été très très étonné du nombre de spectateurs : 45000 dont 30000 abonnés ! La ‘supporters section’ derrière un but est composée de 4 kop différents pour 5000 fans, s’extasie Benjamin. L’ambiance s’explique aussi par la victoire 3-1 d’Atlanta ce jour-là. »

« Il faut savoir que le soccer a longtemps été le sport pour les enfants et les filles aux States et c’est avec beaucoup de surprise que j’ai découvert de belles ambiances, de beaux stades et un bon niveau lors de mes matches de MLS (New York Redbull, New York City FC, San José Earthquakes et Atlanta United) » se réjouit-il.

(Re)Lire : Show à l’américaine, welcome to the Dignity Health Sports Park (même son de cloche sur la « valeur » du soccer dans l’article)

Même si le stade est partagé avec les Falcons, Atlanta United n’est pas oublié et ses couleurs trônent fièrement. « Beaucoup d’éléments dans la déco et la théâtralisation du stade sont logotés Atlanta United, on peut voir ça depuis le terrain avec les immenses rideaux qui ferment l’anneau du haut (dans sa configuration football, le stade réduit sa capacité, ndlr), reprend Benjamin.

« Globalement j’ai adoré le match et l’atmosphère de cette ville, il me tardait vraiment de voir ce fameux Mercedes-Benz Stadium au toit en fleur et je n’ai pas été déçu. Il faut également souligner qu’en terme de jeu, très honnêtement j’ai trouvé ça bien plus intéressant que ce que beaucoup de fans veulent le dire. Beaucoup de joueurs sud-américains, des internationaux, des prodiges qui viendront en Europe… et non pas que des retraités venus d’Europe ! »

Le show à l’américaine, avec des feux d’artifices sur les buts, l’aspect « centre commercial » des stades et du football champagne ne convaincra pas les aficionados du « c’était mieux avant ». Les défenseurs des vieux stades à l’anglaise n’y trouveront sans doute pas leur compte, mais le « soccer » tend de plus en plus vers notre football. Les stades américains accueilleront d’ailleurs la Coupe du Monde de football 2026. L’occasion pourquoi pas d’aller visiter ces mastodontes.

Pierre Caron

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s