Bundesliga, Vos stades

A la MDCC Arena « même un vieux match devient incroyable »

L’ambiance dans les stades allemands est souvent reconnue en Europe. Celle de la MDCC Arena, l’antre du 1. FC Magdebourg, actuel pensionnaire de la 3. Liga (la troisième division allemande) ne déroge pas à la règle. Créateur du compte fan @FrMagdeburg sur Twitter, Zakarie nous raconte ce stade et sa chaleur naturelle.

Parfois il suffit d’un match, d’un maillot ou d’un joueur pour tomber amoureux d’un club. Parfois c’est en visitant un stade que l’on comprend l’amour qu’on les habitués pour leur club. Ça n’aura pris qu’un match à la MDCC Arena pour que Zakarie, à l’origine supporter lyonnais, s’éprenne du FC Magdebourg. « En vérité l’histoire a débuté environ dix ans en arrière. Je devais faire un exposé en histoire, en classe de 3ème, sur un événement positif pour la RDA durant la guerre froide. Etant fan de foot, je me suis naturellement tourné vers ça ! » En effet, en 1974, le FC Magdebourg s’octroie la Coupe des Coupes contre le Milan AC et devient ainsi le seul club de République démocratique allemande (RDA) à inscrire une coupe d’Europe à son palmarès.

La victoire du club allemand contre les Italiens de l’AC Milan en 1974 en finale de la Coupe des Coupes.

Inaugurée peu après la Coupe du Monde 2006 en Allemagne, le 10 décembre 2006, la MDCC Arena entre dans l’ère des « nouveaux stades ». Un contrat de Naming, une infrastructure moderne pour un coup de plusieurs millions d’euros. « Il a été construit à la place de l’ancien stade. Il se situe de l’autre côté de l’Elbe par rapport au centre ville de Magdebourg, en plein milieu d’un parc, décrit Zakarie. C’est parfait pour se détendre avant le match ! Le stade en soi même est classique rien de spécial à l’extérieur qui le démarque du reste. »

Ce cadre paisible n’offre aucun indice sur ce qu’il se passe à l’intérieur de la MDCC Arena. Une fois les portiques de sécurité franchis, une pinte de bière ingurgitée, la pelouse naturelle du stade de 27 250 places s’impose aux fans. Mieux encore, les tribunes debout en virages interpellent. Pour sa seule (« mais pas la dernière » précise-t-il) escapade dans le stade, Zakarie est soufflé : « L’ambiance là-bas…. Incroyable ! Honnêtement, je n’ai pas d’autres qualificatifs. Et pourtant j’en ai fait des gros matchs en France, mais là c’est incroyable, juste incroyable. C’était ce que l’on peut appeler un vieux match de coupe et pourtant… Les photos parlent d’elle-mêmes ! »

Une journée type de Groundhopping

Le cadre de la ville de Magdebourg sur les bords de l’Elbe, à mi-chemin entre Berlin et Hanovre est parfait pour un séjour groundhopping (Leipzig n’est qu’à quelques kilomètres également, ndlr). « Le match contre Darmstadt avait lieu à 17h, en plein mois d’août, raconte Zakarie. Comme pas mal d’autres supporters, on a pic-niqué dans le parc à côté du stade. Et j’imagine que je n’ai pas besoin de préciser ce que l’on boit là-bas en marge du match ! »

Le programme se fait naturellement : « Je conseille fortement ce petit trip, s’enthousiasme Zakarie. La ville est vraiment agréable, le match et l’ambiance en tribunes est incroyable. Et tout ça peut se faire sur une journée grâce à la proximité avec Berlin. » Même si sur le terrain les locaux s’inclinent 1-0, le spectacle en tribunes restera à jamais gravé.

Pierre Caron

1 réflexion au sujet de “A la MDCC Arena « même un vieux match devient incroyable »”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s