Vos stades

Six amateurs de foot nous parlent du Stade de France

C’est LE Stade de France 98, il a succédé au Parc des Princes pour accueillir les rencontres de l’Equipe de France. Le plus grand stade de l’Hexagone accueille également les finales de coupe nationale, en plus d’autres événements. Six supporters de tous clubs nous ont raconté leur expérience avec le Stade de France.

Tout d’abord présentez-vous !

Zakarie : Je m’appelle Zakarie, j’ai 24 ans et je suis supporter de l’Olympique Lyonnais. J’ai d’ailleurs déjà raconté le Groupama Stadium à Stadio Vostro !

Arnaud : Salut, moi c’est Arnaud, j’ai 27 ans. Je ne supporte aucune équipe en particulier, profession d’arbitre oblige !

Valentin : Ciao ! Je m’appelle Valentin, je suis supporter de l’AS Rome et j’ai 27 ans. Je vais pouvoir faire la comparaison avec l’Olimpico.

Lucas : Bonjour Stadio Vostro, moi c’est Lucas, j’ai 19 ans et je suis supporter de l’AJA.

Tristan : J’ai 24 ans, je m’appelle Tristan et je supporte un club italien comme Valentin, mais le grand Milan AC !

Nils : Salut à tous, je m’appelle Nils, j’ai 26 ans et même si j’habite en Allemagne maintenant, je suis supporter du PSG.

Quels matchs avez-vous vu au Stade de France ?

Zakarie : J’ai vu pas mal de matchs des Bleus : France-Moldavie, France-Andorre, France-Islande, France-Allemagne, France-Angleterre, France-Irlande et puis un Lens-Lille.

Arnaud : France-Norvège, France-Roumanie, le meeting Areva de 2014, France-Portugal en finale de l’EURO 2016 et Angers SCO – PSG en finale de la coupe de France.

Valentin : J’ai vu la finale de la coupe de la Ligue, Lyon-Marseille en 2012.

Lucas : La finale de la Coupe de France entre Auxerre et le PSG et France – Belgique.

Tristan : Finale de l’EURO 2016. Je devais voir le quart entre l’Italie et l’Espagne, mais je me suis fait voler les places sur le parvis du stade…

Nils : Première expérience au Stade de France avec un France Slovaquie en 2006 (1-2), d’autres matchs de l’EDF comme France-Belgique (4-3), et pas mal de matchs de rugby du Stade Français et de l’EDF.

Comment trouvez-vous le stade esthétiquement de l’extérieur ?

Arnaud : Je trouve que le Stade de France a une belle forme et son toit amène de la légèreté. Le toit d’ailleurs est une réelle prouesse puisque tenu par les pylônes et les cordages. Après, le petit bémol serait la couleur. Le gris est froid (même constat à Lille pour le Stade Pierre Mauroy). Il faudrait qu’il puisse utiliser nos couleurs nationales, au moins le bleu.

Valentin : Niveau extérieur, le stade en impose, ça écrase les alentours. (Bien que sa pelouse soit en partie enterrée, le stade fait 35 mètres de hauteur, ndlr.)

Lucas : De l’extérieur c’est assez impressionnant je trouve, surtout quand tu approches. Aussi une fois qu’on a passé les bornes de contrôles on voit directement les nombreux escaliers, ça renforce ce sentiment imposant. Après la couleur est assez triste je suis d’accord.

Zakarie : Esthétiquement j’aime bien, il est sympa. De l’extérieur tu vois que c’est un gros stade ! Et malgré sa vingtaine d’années, il est bien entretenu.

Tristan : Je trouve que le SDF est, d’un point de vue extérieur, imposant, voir même impressionnant. On sent qu’il a une histoire, on peut s’imaginer la Coupe du Monde 98 et ce qui s’est passé dans ce stade. Mais il reste beau malgré son âge. Mon expérience de vol de billets par un pickpocket me laisse un gout amer du stade, même si ça n’a rien à voir avec le stade en lui-même, mais plutôt avec son entourage.

Nils : L’architecture du stade est magnifiquement pensée pour l’accueil de pubs Coca Cola ou Nike. Il faut dire que sans ces pubs, la tristesse du stade est trop grande. Le rouge de Coca apporte un peu de gaieté.

Comment trouvez-vous le stade à l’intérieur ? 

Arnaud : De l’intérieur, j’aime à nouveau beaucoup sa forme ovale. Le toit suspendu permet à la lumière de pénétrer facilement. Cela donne donc de belles couleurs. Après à contrario cela laisse passer le vent et le froid… et en hiver ça peut cailler. Quand il est plein, il est beau par contre quand il est vide, les sièges gris, encore une fois j’ai du mal. Ça fait tellement triste… des sièges bleus, blancs et rouges ça auraient de la gueule, non ?
Et Je sais que je vais probablement être en désaccord avec certains mais je trouve que l’on a plutôt une excellente vue quelque soit l’endroit où l’on est et ce malgré la piste.

Nils : Je crois que le Guiness Book devrait faire un tour dans le stade pour enregistrer la vitesse du vent et les températures négatives. Alors oui, c’est grand, il y a du monde, ce qui est toujours appréciable, mais le froid et la piste d’athlétisme, c’est non.

(Re)lire : Le stade d'athlétisme, en bout de piste ? 

Lucas : C’est toujours impressionnant, qu’il soit peu rempli pendant le match de Gambardella, ou quand il est plein. Et j’ai déjà été tout en haut (au tout dernier rang) et je voyais plutôt bien. Après quand on est en bas la piste d’athlétisme gêne un peu je trouve. 

Tristan : Par contre, à l’intérieur, je ne suis pas fan. Les supporters sont trop loin du terrain, on se sent exclu du spectacle et non acteur à part entière. Après, je n’ai du coup assisté qu’à un seul match, je n’étais peut-être pas au bon endroit (tribune derrière les cages, assez bas)…

Zakarie : D’intérieur j’aime bien cet aspect ‘vague’ au niveau des tribunes, c’est joli ! Les sièges sont gris, impersonnels mais sont propres. Et la vue est vraiment top pour un si grand stade. 

Valentin : Une fois à l’intérieur, son immensité impressionne encore plus. Et je suis d’accord pour la luminosité, les couleurs sont sublimes quand le soleil traverse les anneaux

Le stade de France lors de la cérémonie d’avant match le jour de la Finale de l’EURO 2016 en France. ©Modern_Coliseum /StadioVostro

Qu’avez-vous pensé de l’ambiance sur les matchs des Bleus ? 

Nils : L’ambiance dans le stade dépend de l’équipe que l’EDF affronte. Par exemple l’ambiance était géniale contre la Belgique. Mais pour les autres matchs, l’ambiance est la même qu’à Roland Garros en première semaine : des popopoppopo et des olas quand la France mène 1-0…

Arnaud : Le problème d’ambiance vient surtout du fait que la plupart des gens qui viennent voir l’EDF sont des spectateurs et pas des supporters. La FFF fait un énorme travail dessus, comme avec Les Irrésistibles et ça paye de plus en plus, c’est cool. Je le répète, l’ambiance ne vient pas du stade, j’ai vécu par moment d’excellentes ambiances, qui prenaient aux tripes au SDF, comme pendant la finale entre Angers et le PSG… mais elle vient bien des supporters et pour l’EDF, malheureusement, c’est plus des spectateurs. 

Zakarie : Voilà exactement c’est plus des spectateurs que des supporters. Sur les matchs des Bleus c’est très triste. Il n’y a que les Irrésistibles qui font des efforts.

Tristan : Pour l’ambiance, une finale amène beaucoup de touristes, qui sont là pour voir un spectacle. Donc l’esprit du supporter ne régnait pas. J’étais entouré de touristes asiatiques qui me demandaient de m’assoir quand je me levais lors d’une action chaude. Ça change de l’ambiance que j’avais pu vivre sur les matchs précédents. Hormis la marseillaise qui a résonné au début et en cours de match, rien. Contrairement au « kop » portugais qui n’a pas arrêté pendant 120 minutes.

Lucas : Je suis allé voir France-Belgique et s’il y avait beaucoup de bruit de la part des Belges, les Français ne faisaient pas grand chose en comparaison. Assez impressionnante cette marée rouge et noire !

Pensez-vous que le SDF doit accueillir toutes les finales de coupe nationale ? Ou doit-on délocaliser comme c’eut été le cas pour certaines finales de Coupe de la Ligue ?

Zakarie : Pour les finales oui je pense la symbolique du stade principal du pays doit rester et je pense même que les play off doivent s’y jouer !

Arnaud : La CDL c’était different je pense, mais concernant la CDF c’est intouchable. Le SDF c’est le rendez-vous de la finale ! Tous les supporters veulent s’y rendre, c’est un peu le mythe, le graal ! On va jouer dans le stade de France, le stade de 98, le stade de l’EDF, le stade où son équipe ne peut normalement (excepté les délocalisation comme Lens il y a quelques années) y aller qu’une fois par an, pour la finale de la Coupe ! C’est un stade qui fait rêver.

Tristan : Ça me parait logique qu’elles y restent. C’est un stade neutre, les « petits poucets » de la CdF doivent adorer jouer là-bas s’ils arrivent en finale, ça doit être le match d’une vie pour eux.

Lucas : Dans le contexte sportif actuel, oui, c’est le plus grand stade de France, je pense que ça compte. Pour les finales j’étais allé voir Auxerre-PSG, et il y avait une belle ambiance je trouve, même si j’ai l’impression que les Parisiens ont juste fait du bruit au but de Cavani. 

Avez-vous fait des stades d’une capacité supérieure (ou similaire) ? Et comment le SDF ‘souffre’ de la comparaison avec ceux-ci ?

Arnaud : En taille similaire j’ai notamment fait le Camp Nou et Bernabeu, et je pense que là où le SDF souffre c’est sur le côté mystique du stade, du passé, de son histoire. Oui pour nous les Français ça reste le stade de 98 mais dans le monde franchement je pense qu’ils s’en fichent bien de notre stade, il est reconnu comme un top stade mais il ne fait pas rêver à l’inverse des Bernabeu, San Siro, Wembley, Camp Nou où tous les fans de foot rêvent d’aller. Tellement d’histoire, de stars, de matchs, de vécu… Malgré ses 22 ans, il reste jeune.
Après la vue au Camp Nou n’est pas aussi bonne, loin de là, que le SDF par exemple donc pour un stade de cette taille, il a des atouts.

Zakarie : Je suis allé voir un match au Camp Nou la vue n’a rien à voir ! Avantage au stade de France ! Par contre oui ces stades ont une histoire différente car le stade de France c’est surtout de l’international et des finales alors que les autres ont le côté appartenance à une ville et une identité. Mais quand on parle du stade de France on pense à la victoire des Bleus 98 et la défaite à l’EURO 2016.

Valentin : Avec le recul il me fait penser à l’Olimpico (de Rome) dans son architecture, on a l’impression d’être dans une arène. On ressent aussi une atmosphère particulière. On ressent tous les grands matchs qui s’y sont disputés, toutes les finales, toutes les joies et les désillusions qu’ont connues les équipes qui sont passées par là, c’est vraiment palpable.

Le Stadio Olimpico de Rome. ©Photo Alban Fernandes /StadioVostro

Tristan : Oui, San Siro, trois fois. Pour moi, ce n’est pas comparable. Comme l’ont dit les autres, le Stade de France représente la France ou quelques finales internationales, alors que d’autres stades de la même envergure (Camp Nou, Bernabeu, San Siro, Olimpico, etc) sont rattachés à un club. L’histoire est donc plus profonde. Niveau technique, il est aussi différent vis à vis de la proximité avec le terrain, qui me dérange vraiment au SDF. J’ai l’impression que ça ne favorise pas l’ambiance, et si ambiance il y a, ça ne favorise pas l’acoustique.

Lucas : J’ai fait l’Emirates d’Arsenal. Et je trouve l’enceinte beaucoup plus belle, que ce soit extérieurement (le mini musée, les restaurants, les vendeurs autour, les statues…) et les couleurs aident aussi. Intérieurement pareil. J’étais allé voir Southampton et Everton. Je suis allé au Camp Nou aussi, et l’enceinte est mille fois plus belle pour moi, tout ce qu’il y a autour du Barça y est concentré.

Le stade de France représente-t-il bien l’identité de l’équipe de France, de la France en général ? 

Zakarie : Pour moi c’est LE grand stade du pays, le stade des Bleus. Donc oui il représente bien notre équipe.

Nils : Si je devais m’aventurer à une comparaison : Il y avait une sorte d’union mystique entre l’équipe de France en 2010 et le Stade de France. Aussi moche sur le terrain qu’en dehors.

Arnaud : Je vais reprendre ce que j’ai dit plus haut mais oui, je suis fier d’avoir ce stade national, il me donne envie d’y aller pour voir l’équipe de mon pays et pour tout Français fan de foot, c’est un peu le rêve d’y aller pour supporter son équipe car c’est synonyme (la grande majorité du temps, or délocalisation) de finale. Je trouve qu’il a une belle architecture et qu’il représente bien la France.

Tristan : Il représente bien l’équipe nationale qui a vécu de grands moments dans ce stade, mais pour moi il mériterait un petit coup de neuf (comme l’équipe de France il y a quelques années).

Lucas : Pas vraiment. Parce que le stade n’a pas réellement d’histoire (même s’il y a 1998, 2016 et le match contre l’Ukraine entre autres), un Parc des Princes était plus représentatif je trouve. 



Pierre Caron

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s