Stadio Vostro

20 fun-facts sur les stades de Ligue 1 (part I)

Vous rempliss(i)ez leurs tribunes tous les week-ends ou vous les suivez à la télé tous les dimanches. Vous connaissez bien ces stades de Ligue 1. Mais à travers leur vécu, ils ont tous quelques histoires à raconter. Voici quelques fun-facts sur les stades français.

1- Le Parc des Princes (Paris SG)

A l’origine le premier Parc des Princes (bien avant l’actuel, inauguré en 1972) était utilisé pour des courses cyclistes. Inauguré en 1897, le Parc a déjà une pelouse, mais rassemble pour ses courses de vélo, ce qui fait de lui un stade vélodrome. Cocasse quand on connaît aujourd’hui la rivalité avec l’Olympique de Marseille et son stade Vélodrome. Jusqu’en 1967, la piste du Parc des Princes sera le point d’arrivée du Tour de France.

L’équipe allemande à la fin du Tour de France 1952 au Parc des Princes. ©WikimediaCommons
(Re)lire : Le Parc des Princes, Ô Stade Lumière

2- Le Stade Vélodrome (Olympique de Marseille)

Habitué du Top 3 des meilleures affluences de Ligue 1 chaque année, le stade Vélodrome a connu des jours plus sombres. Nous sommes le 23 avril 1965, l’OM végète en Ligue 2 depuis trois ans et ce soir-là le club reçoit l’US Forbach, pour la 27ème journée du championnat. Agacés par les résultats de leur équipe, les supporters marseillais ne seront que 434 à garnir l’enceinte olympienne. Le pire total du club de toute son histoire.

3- Le Roazhon Park (Stade Rennais)

« Le stade avait une adresse, il a désormais un nom ! » écrit le site officiel du stade rennais. A l’origine baptisé Parc des Sports, puis stade de la route de Lorient, le Stade Rennais n’a jamais eu un stade avec une réelle identité. C’est désormais chose faite depuis 2015 avec le Roazhon Park (Roazhon pour « Rennes » en breton, Park pour « stade »). Mais le stade aurait aussi pu être baptisé Stades des Hermines (le mammifère étant un des emblèmes de la Bretagne). Certains avaient même suggéré, au second degré on l’espère, le « Parc Astérix ».

A défaut d’avoir donné son nom au stade, l’hermine est la mascotte du Stade Rennais. Son nom ? Erminig. ©pinterest.fr

4- Le Stade Pierre-Mauroy (Lille OSC)

Inauguré en 2012, le nouveau grand stade de Lille est devenu le troisième (puis quatrième avec l’ouverture du Parc OL) plus grand de France. Stade omnisports capable d’accueillir du tennis, du basket, supercross ou du handball en plus du football, il permet aussi l’organisation de concerts. Mais surtout le stade Pierre-Mauroy est devenu le cinquième stade français classé catégorie 4 par l’UEFA. Il s’agit du plus haut niveau (jugé sur des critères de capacité, de sécurité et de confort notamment), permettant au stade d’accueillir par exemple des finales de coupes européennes comme l’Europa Ligue ou la Ligue des Champions. Le stade de France, le Parc des Princes, Geoffroy-Guichard et le stade Vélodrome sont aussi classés dans la catégorie 4. Le Groupama Stadium de Lyon rejoint la liste en 2016.

Il n’existe cependant pas de liste officielle éditée par l’UEFA à propos du classement des stades. Ceux-ci pouvant varier selon plusieurs critères.

5- Allianz-Riviera (OGC Nice)

Premier stade construit en vue de l’Euro 2016 en France, l’Allianz Riviera de Nice a choisi une approche écologique. Le toit recouvrant les gradins est en grande partie en bois, un choix unique pour une enceinte de cette taille. Pas moins 4 000 m3 de bois ont été utilisés pour construire cette imposante charpente visible aussi de l’extérieur du stade.

Les pièces en bois entremêlées d’acier sont visibles à travers la membrane transparente du stade. ©allianz-riviera.fr
(Re)lire : Allianz Riviera, avec Nice de A à Z

6- Le stade Auguste-Delaune (Stade de Reims)

Baptisé ainsi en mémoire d’Auguste Delaune, torturé à mort par la Gestapo pendant la seconde Guerre Mondiale, le stade du stade Rémois a une histoire bien garnie. L’enceinte a notamment accueilli la coupe du Monde 1938 en France. Mais l’une des particularité du stade est d’être visible depuis la cathédrale Notre-Dame de Reims, lieu de sacre de la quasi-totalité des Rois de France. Un lien peut-être avec les excellents parcours des Champenois lors des premières éditions de la Coupe des Clubs Champions ?

Le stade Auguste-Delaune visible depuis la cathédrale Notre-Dame de Reims. ©Wikipédia

7- Le Groupama-Stadium (Olympique Lyonnais)

Le Parc OL, officiellement « Groupama Stadium » par contrat de Naming est aujourd’hui le troisième plus grand stade de France, avec 59 186 places. Aux débuts de sa construction, des fouilles archéologiques préventives ont été menées. Et elles n’ont pas déçu ! Sur les 7 hectares examinés, l »Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) a découverts plusieurs vestiges de plusieurs époques, du Néolithique à l’Époque moderne. Ces quelques trouvailles, des fragments de crâne humain, une épée, des fragments de boucliers et des fragments d’amphores sont exposées au Musée archéologique de Lyon.

(Re)lire : Zakarie au Groupama Stadium "On sent l'identité du club dans ce stade"

Lire : UN TEMPLE ANTIQUE SOUS LE FUTUR STADE DE L’OLYMPIQUE LYONNAIS

8- Le Stade de la Mosson (Montpellier Hérault)

La tribune « Étang de Thau » du stade de la Mosson, l’antre de Montpellier, vous parle-t-elle ? Non ? Vous connaissez probablement mieux son surnom « La butte paillade », également nom du principal groupe de supporters du club. L’origine de la butte remonte à 1977. Le club de Louis Nicollin commence à prendre de l’ampleur, mais le stade de la Mosson ne dispose pas des infrastructures suffisantes pour accueillir tous les supporters. Ces derniers décident alors de « construire » une butte de terre, pour s’y entasser, consolidée avec tout ce qu’ils peuvent trouver, notamment des traverses de chemin de fer. La Butte perdurera jusqu’en 1980 et la rénovation officielle du stade.

La butte construite par les supporters montpelliérains avant un match de Coupe de France contre Nîmes. ©pailladin.free.fr

9- Le Stade Louis II (AS Monaco)

Exemple même du stade omnisports, le stade Louis II a plusieurs particularités. Il est notamment littéralement construit sur la mer, grâce à pas moins de 120 000 m3 de béton, 9 000 tonnes de fer et 2 000 tonnes de charpente métallique composant un terre-plein gagné sur l’eau. L’enceinte est reconnue dans le monde du football grâce à ses arches atypiques. L’architecte Rainier Boisson (quel meilleur nom pour un stade demandé par le Prince Rainier III lui-même), membre d’un groupe d’architecte à l’origine du stade explique ces arches : « D’abord à la volonté de garder une bonne ventilation dans l’enceinte, sinon ça peut poser des problèmes pour la pelouse. Et puis elles représentent une signature de Henry Pottier [l’un des cinq architectes]. Il aimait bien, et nous n’étions pas contre. » Tout simplement.

Les arches du stade Louis II, emblème de l’enceinte monégasques. ©©Carla G. /StadioVostro
(Re)lire : "Au Stade Louis II on n'est pas nombreux, mais c'est une famille"

10- La Meinau (RC Strasbourg Alsace)

Relégué administrativement en CFA 2 en 2011-2012, le Racing Club de Strasbourg a réussi plusieurs remontées successives. Lors de cette épopée, le stade de la Meinau a battu plusieurs records d’affluences. Les supporters du Racing ont comblé 26 724 sièges contre Colomiers en National un soir de 2015. La meilleure affluence dans cette division. Ils ont ainsi battu le record de… Strasbourg déjà détenteur de cet exploit avec 25 096 contre Colmar. Grâce à ce taux de remplissage contre Colomiers, le Racing faisait même mieux que certains stades de Ligue 1, s’offrant la cinquième meilleure affluence de France, tous championnats confondus sur le week-end du 22 mai 2015.

(Re)lire : A la Meinau, "la ferveur est montée en puissance au fur et à mesure des remontées"

©Photo Une Zakarie F. /StadioVostro

Pierre Caron

1 réflexion au sujet de “20 fun-facts sur les stades de Ligue 1 (part I)”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s