Stadio Vostro

5 conseils pour mieux vivre son expérience au stade

Tout le monde n’a qu’une hâte, pouvoir retourner au stade. Quand ce sera possible à nouveau, il faudra bien choisir son match. Stadio Vostro vous propose cinq conseils pour améliorer l’expérience.

1 – Planifiez votre match

Vous partez en vacances à Barcelone et vous vous dites « tiens, est-ce qu’il n’y aurait pas un match sur ces dates ? » L’occasion de découvrir un nouveau stade. Mais nous sommes en septembre, c’est la trêve internationale… Vous ne verrez rien ce week-end là. Vous avez envisagé un match et êtes partis en avril ? Tout va bien, les championnats sont en cours. Problème le Barça joue à Valence. Certes il vous reste l’Espanyol Barcelone et son Stade Cornellà-El Prat. Mais là encore un détail vous a échappé : les Catalans jouent dimanche à 17h et votre avion de retour est à… 16h20.

Si vous voulez découvrir un stade précis, planifiez votre visite. Regardez les dates, choisissez bien les horaires. Certains diront qu’on ne pose pas ses vacances en fonction du match, d’autres que l’on peut associer les vacances avec un beau match. La reprise des championnats en août peut être le bon compromis entre vacances et match au stade.

2- Choisissez bien votre affiche

Mieux vaut un Roma – Lazio qu’un Roma – Brescia, sauf si vous êtes fan de Mario Balotelli. Une fois que vous avez trouvé la bonne date de séjour, vous avez forcément choisi le match auquel vous allez assister. Pour l’exemple de Rome, vous trouverez le stade Olimpico quasi au complet pour un derby della capitale, avec un beau spectacle en tribune. Alors qu’il risque de sonner creux, avec une affluence réduite à 50% contre un mal classé. Sur les dix derniers derby entre Lazio et Roma, un seul s’est soldé sur un 0-0. Un argument supplémentaire pour bien choisir son match.

Evidemment si le planning et le budget vous le permettent, un match de Ligue des Champions est à rajouter sur la To do list. Entendre ce doux refrain au stade n’est que bonheur.

3- Renseignez vous sur la ville

Chacun a ses habitudes en voyage. Certains vont tout planifier à l’avance, d’autres y aller en impro’ totale. Avant de découvrir votre nouveau stade, renseignez vous sur la ville. Il se pourrait bien que vous puissiez faire plus d’un stade sur votre séjour. Arsenal, Chelsea, Brentford, Tottenham, West Ham, Crystal Palace, Charlton, Fulham, Milwall, Queens Park Rangers, Watford… Vous pouvez trouver tous ces clubs dans la capitale londonienne. S’ils ne sont pas tous en Premier League, c’est l’occasion lors d’un séjour de quelques jours de cocher plusieurs nouveaux stades sur votre liste.

En visitant Berlin par exemple, vous penserez forcément au mythique Olympiastadion. Mais le Stadion An der Alten Försterei de l’Union Berlin mérite aussi le coup d’oeil. Et qui sait ? Ils accueillent peut-être le Bayern Munich pendant que le Hertha jouera contre Augsbourg.

Lire : Olympiastadion Berlin, l’Histoire avec un grand H

L’atypique façade du Stadion An der Alten Försterei de l’Union Berlin, inauguré en 1920. ©Photo Wikipedia

4- Renseignez-vous en amont pour les places

Si dans certains pays l’achat des places est une formalité, d’autres seront plus difficiles à obtenir. Un match de Ligue des Champions reste évidemment une perle rare et il faudra vous renseigner sur la date de mise en vente, voire même l’heure précise pour espérer obtenir le Graal. Mais même pour un match de championnat, l’affaire peut se corser. Pas de billetterie en ligne pour le San Paolo du Napoli, à moins d’avoir une carte de tifoso par exemple. Il vous faudra passer par un des points de vente officiel (pour éviter les arnaques) dispersés dans la cité napolitaine.

Privilégiez toujours les billetteries officielles (en ligne ou non), évitez les intermédiaires. Si nécessaire, renseignez-vous auprès de locaux habitués ou auprès de forums dédiés. Twitter et ses nombreux comptes fans peuvent aussi être d’une aide précieuse.

Lire : A la découverte du stade San Paolo

5- Cherchez des infos sur le stade

Où se placer ? Si les places les plus chères seront toujours les meilleures pour la visibilité, elles ne le seront pas forcément sur d’autres points. A commencer par l’ambiance. Pour vivre au mieux le match, privilégiez une place à côté de ceux qui font le show. Sans forcément vous incorporer aux groupes ultras, une place en quart de virage vous offrira le combo visibilité – ambiance. Lisez les retours de ceux qui ont visité le stade avant vous, inspirez-vous.

Voir un match, mais pas que. Dans plusieurs enceintes vous avez aussi la possibilité de découvrir la boutique du club. Certaines vous étonneront par leur surface et les multitudes d’articles proposés. Si les produits dérivés vous attirent, vérifiez les horaires d’ouverture (même si une boutique fermée un jour de match n’a rien de logique).

Dans les nouveaux stades notamment, vous pourrez aussi trouver le Musée du club. C’est le cas à Bilbao (San Mamés), à Barcelone (Camp Nou), ou à Lyon (Groupama Stadium) par exemple. Une visite du stade couplée à la découverte de l’Histoire des clubs à travers des musées de plusieurs centaines voire milliers de mètres carrés. Le tout pour une somme généralement assez modeste (entre 10 et 30 euros).

6- Bonus : Chargez votre téléphone

En arrivant finalement près de votre nouvelle découverte, l’envie de faire des photos sera fort. Pensez à charger votre téléphone, équipez-vous d’une batterie externe si nécessaire (attention, elles ne sont pas acceptées dans tous les stades).

Prenez des photos, faites des vidéos… Mais surtout n’oubliez pas de profiter du match autrement qu’à travers l’écran ! Votre smartphone ne remplacera jamais vos yeux, à l’origine de votre mémoire visuelle. Et vous trouverez toujours des vidéos sur les réseaux sociaux ou sur Youtube pour vous remémorer votre excursion !

D’autant plus que vous aurez peut-être besoin de votre téléphone après le match. Pour vos billets d’avion ou en guise de GPS.


Pierre Caron

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s