Mes stades

Allianz Riviera, avec Nice de A à Z

Aux antipodes du stade du Ray, l’Allianz Riviera accueille aujourd’hui les matchs de l’OGC Nice. Découverte de la maison de Mèfi, l’aigle niçois, à l’occasion d’un derby contre Monaco.

La dernière décennie marque plus que jamais le transfert du football « à l’ancienne » vers le « foot business ». La disparition du stade du Ray en témoigne. Véritable petit stade à l’anglaise avec ses 17 415 places, il faisait la fierté des plus authentiques niçois. En 2013, il cède sa place à l’Allianz Riviera. Frappé par le naming, encore rare en France, il double sa capacité et aura vocation à accueillir d’autres shows que le football (rugby, concert…).

Situé à l’extrême ouest de la ville de Nice, l’Allianz Riviera a tout du stade moderne. Les Aiglons évoluent désormais dans un stade écolo : une structure en bois, des panneaux photovoltaïques sur le toit… De l’extérieur l’enceinte brille par sa modernité. Visuellement c’est réussi pour le second « nouveau stade » prévu pour l’Euro 2016 en France (le premier étant le stade Pierre Mauroy de Lille, inauguré en 2012). Pour avoir visité le Matmut-Atlantique de Bordeaux, esthétiquement, Nice surpasse largement l’enceinte des Girondins.

A beau stade, beau match

Quoi de mieux que le derby le plus proche de Ligue 1 (seulement 20 km entre Monaco et Nice), pour une première fois à l’Allianz Riviera ? En arrivant sur le grand parvis du stade on ressent déjà le caractère spécial du match à venir. La rivalité entre les Aiglons et les Rouge et Blanc se retranscrit sur le terrain et en tribunes. En ce 3 décembre 2013, les locaux n’ont qu’un objectif : gagner le premier derby dans ce nouveau stade face à un Monaco, tout juste de retour en Ligue 1. L’ambiance est forcément au beau fixe.

A majorité blanc, l’intérieur de l’Allianz Riviera se veut sobre. Entièrement fermé, le stade propose une acoustique de grande qualité, de quoi bien entendre supporters monégasques et niçois. La visibilité sur la pelouse est parfaite pour suivre le match. Nécessaire aussi pour s’émerveiller devant le survol de Mèfi, l’aigle niçois, coutume de l’avant-match.

D’un point de vue sportif, le match se soldera par une victoire écrasante de l’ASM (3-0). De quoi marquer son empreinte sur ce nouveau pré.

Si les supporters n’oublieront jamais Léo-Lagrange (le nom officiel du Ray), le club est passé dans une autre dimension avec cette enceinte. Pour la transition, le coeur de la pelouse du Ray a été implantée au milieu de l’Allianz Riviera. La boucle est bouclée. Utilisé pour l’Euro 2016, le stade de Nice a toutes les qualités des nouveaux stades. Reste à obtenir l’affluence qu’il mérite, puisque cette saison le taux de remplissage moyen n’est que de 54%…


L’Allianz Riviera fait partie, selon moi, des beaux stades de Ligue 1. A faire lors d’un gros match contre Monaco ou Marseille pour vivre l’ambiance aux côtés de la Populaire Sud (la Brigade Sud Nice pour les puristes). Le seul bémol est l’accessibilité au stade, vraiment excentré du centre ville de Nice. Même si aujourd’hui une ligne de tram se rend jusqu’au stade. L’équipe de France joue aussi souvent à Nice, l’occasion de voir les Bleus dans une enceinte « de Province ».


Pierre Caron

2 réflexions au sujet de “Allianz Riviera, avec Nice de A à Z”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s